Les magasins Solumat sont fermés. Ce site ne vend pas de produits.

Quelles sont les différentes essences de bois, et leurs spécificités ?

Photo of author

Alex Vincent

Si vous souhaitez vous lancer dans un projet où le bois est votre matière première, alors il est important de savoir comment choisir celui le plus adapté. Pour ce faire, on se rapporte à ce que l’on appelle les essences de bois : chaque essence dispose de spécificités différentes ! Par exemple, le bambou (bois exotique) aura tendance à se déformer sous l’effet de la chaleur et de l’humidité. De ce fait, en fonction votre projet, vous pourriez avoir besoin d’un bois plutôt qu’un autre. Faisons le point.

Des classes de bois avant toute chose

Afin de bien saisir l’importance des essences de bois, mais aussi pour s’y retrouver, des classes de bois ont été créées. Ces dernières sont au nombre de 6 et disposent chacune de leurs propres avantages :

  • CL 1 : humidité inférieure à 20 %, est protégé contre les insectes et les termites.
  • CL 2 : humidité pouvant être supérieure à 20 %, est protégé contre les insectes, les termites, la pourriture superficielle.
  • CL 3a : humidité à plus de 20 % (après multiples séchages, l’eau ne stagne pas), est protégé contre les insectes, les termites, la pourriture superficielle.
  • CL 3b : comme CL3a, mais avec en plus une eau stagnante, est protégé contre les insectes, les termites, la pourriture profonde et virulente.
  • CL 4 : humidité à plus de 20 % durant une longue période, eau stagnante, en contact avec le sol, est protégé contre les insectes, les termites, la pourriture profonde et la molle.
  • CL 5 : en contact avec l’eau de mer de façon permanente, est protégé contre les insectes et térébrants marins, pourriture profonde et molle.

Pour vous donner une idée de l’application des classes de bois, chacune d’entre elles est utilisée différemment :

  • CL 1 : menuiseries intérieures,
  • CL 2 : charpente et ossatures de bâtiments,
  • CL 3a : menuiseries verticales ne donnant pas sur la pluie comme un bardage ou une fenêtre,
  • CL 3b : menuiseries comme un portail ou une terrasse couverte,
  • CL 4 : application extérieure comme une terrasse, un banc, un balcon, carré de jardinage,
  • CL 5 : utilisation en mer comme un ponton ou du bois émergé.

Bref, en fonction du projet que vous avez, vous devrez donc choisir la classe de bois la plus adaptée. Pour la connaître, il suffit de consulter le descriptif du vendeur.

Les différentes essences de bois que l’on peut rencontrer

Entrons désormais dans le vif du sujet : les essences de bois existantes. Par rapport à la provenance de ce bois, mais aussi du type d’arbre choisi, leurs spécificités seront différentes.

Les résineux

Débutons par certainement l’essence de bois la plus populaire : les résineux. Les plus utilisés en France sont le pin, le sapin ou encore l’épicéa. On les reconnaît facilement grâce à une teinte claire et ils sont appréciés des menuisiers, car faciles à travailler.

Comme leur appellation l’indique, ces bois sont riches en résine. Afin d’en tirer le meilleur parti possible, ils sont souvent traités afin d’avoir une classe plus intéressante (comme la CL 4 par exemple).

Malgré tout, on utilise surtout les résineux pour les meubles ou l’aménagement en intérieur. Enfin, notons aussi que le pin sylvestre, pour illustration, est plutôt bon marché : il s’achète entre 20 et 30 € du m². Bref, avec ces qualités et le prix accessible, les bois résineux sont les plus populaires dans notre pays.

Les nobles et feuillus

Voici une nouvelle essence de bois que l’on retrouve beaucoup dans nos forêts : les bois nobles et feuillus. On les compare généralement aux bois exotiques (voir ci-après), car ils disposent de qualités similaires.

En effet, on retrouve une grande résistance dans des bois comme le chêne, l’érable ou même le hêtre. D’ailleurs, vous avez certainement déjà entendu parler de ces bois comme étant du “bois massif”. Autrefois utilisés pour les charpentes, ce sont aujourd’hui des bois que l’on retrouve dans les parquets, la menuiserie ou même les meubles d’intérieur.

Toutefois, en les traitant suffisamment, ils sont parfaits pour une utilisation en extérieur. Le prix des bois nobles et feuillus est estimé entre 30 et 100 € du m².

Les exotiques

Quittons un peu les bois d’origine française, et attardons-nous sur ceux provenant de lieux comme l’Amérique du Sud, l’Océanie ou l’Afrique avec les bois exotiques. On parlera de wengé, d’Ipé, de Teck ou encore de padouk. Nous reconnaissons ces derniers facilement grâce à des couleurs plus vives, même si certains d’entre eux peuvent être foncés (comme l’ipé ou l’itauba).

Dans notre pays, les bois exotiques sont utilisés comme étant des bois haut de gamme, et ce, pour de multiples raisons.

La première d’entre elles, c’est que les bois exotiques ne pourrissent pas, ils n’ont d’ailleurs même pas besoin de traitement pour cela. Aussi, on notera une grande résistance aux intempéries et une durée de vie impressionnante. Du côté du prix, on estime que ce bois se négocie de 50 à 300 € du m². C’est un bois que l’on réserve donc aux installations devant durer dans le temps, et exposées aux intempéries.

Les composites

Enfin, terminons par ce que nous appelons les composites. Ces bois ne sont en réalité pas réellement des bois, mais un mélange entre plusieurs matières.

En effet, nous pouvons considérer qu’il s’agit d’un hybride entre le bois, le plastique et des fibres végétales. Cette essence de bois un peu particulière a été créée pour une seule raison : il s’agit du bois quasi parfait ! Le composite est imputrescible, beaucoup plus solide que les bois traditionnels, ne demande pas d’entretien (ou presque) et est disponible dans de nombreux coloris. De plus, de par sa composition, il permet d’éviter la déforestation.

Malgré tout, nous pourrions mettre en avant deux défauts du composite : il est relativement cher (entre 25 et 130 € du m²) et ne ressemble pas exactement à du bois. Si l’on regarde de plus près, nous voyons bien qu’il ne s’agit pas de bois, mais d’un savant mélange évoqué un peu plus haut.

Quoi qu’il en soit, le composite est généralement utilisé pour l’extérieur : terrasses ou salons de jardin en sont les principales utilisations. Nous en trouvons aussi parfois pour les clôtures, bref, ce qui a besoin d’une solidité sur le long terme !